L’escompte

L’escompte d’effets de commerce est un moyen très répandu de financer une partie du poste client de votre entreprise. Cet article fait partie de notre série sur le financement du cycle d’exploitation.

Définition de l’escompte

Le principe de l’escompte est très simple. Vous avez vendu des marchandises à un client et lui avez accordé un délai de paiement. Vous pouvez vous faire avancer la somme que vous doit votre client par votre banque. La banque se charge ensuite d’encaisser le paiement à votre place, et si votre client ne paye pas, la banque peut se retourner contre le client ou contre votre entreprise.

L’escompte bancaire est donc une forme de crédit professionnel à très court terme garanti par des actifs (l’effet de commerce que vous avez sur votre client), au même titre que le crédit Dailly, l’affacturage, et le découvert bancaire autorisé.

Avantage de l’escompte

L’escompte est généralement moins cher pour l’entreprise que d’avoir recours au découvert bancaire ou à l’affacturage, ce qui en fait une bonne solution pour financer une partie du BFR de votre activité.

En effet contrairement au découvert bancaire, l’escompte est garantie par un effet de commerce et donc moins risquée pour la banque. Et contrairement à l’affacturage, la banque bénéficie d’un recours contre votre entreprise en cas de défaillance du client (principe dit de solidarité des signatures en droit cambiaire).

Coût de l’escompte

Le coût de l’escompte, agios, se compose d’intérêts débiteurs et de commissions.

Les intérêts débiteurs sont calculés prorata temporis sur le délai du crédit. C’est-à-dire le délai entre la remise de l’effet de commerce à la banque et la date de règlement prévu de celui-ci.

Les commissions visent à rémunérer la banque pour les services rendus. Certaines sont variables comme la commission d’endos (% du montant de l’effet de commerce), d’autres sont fixes comme les frais de manipulation.

Mettre en place une ligne d’escompte

Avant de pouvoir escompter vos créances clients, vous devez généralement mettre en place une ligne d’escompte avec votre banque. Certaines banques acceptent également d’escompter ponctuellement des effets de commerce au cas par cas.

La ligne d’escompte bancaire est une convention dans laquelle sont détaillées les conditions sous lesquelles vous pouvez faire escompter vos effets de commerce auprès de votre banque.

Elle détaille notamment :

  • le plafond de la ligne : c’est-à-dire la valeur maximum de l’encours des effets de commerces remis à l’escompte – généralement autour de 1 mois de chiffre d’affaires
  • le montant du taux d’intérêt et des diverses commissions : le montant de ceux-ci dépendront principalement de la qualité de crédit de votre entreprise

À noter, que même lorsque vous avez mis en place une ligne d’escompte avec votre banque, celle-ci peut refuser d’accepter des créances qu’elle jugerait de mauvaise qualité.

– See more at: https://www.thebusinessplanshop.com/blog/fr/entry/escompte#sthash.JL2MGkVl.dpuf